Mission de terrain au Pérou

Une première mission de terrain a été effectuée en novembre 2016 dans le cadre de l’ANR CAMELANDES. Celle-ci fait suite à une série de plusieurs missions menées les années précédentes. Les objectifs étaient multiples :

  • Prélèvements d’échantillons de plantes, sols et eau pour compléter notre corpus référentiel
  • Prélèvements d’échantillons archéologiques d’os et de dents provenant du site de Sipán
  • Prélèvements d’échantillons de textiles provenant du site de la Huaca de la Luna

Prélèvements d’échantillons de plantes, sols et eau pour compléter notre corpus référentiel

Ces prélèvements ont été réalisés entre la côte désertique et la montagne (à plus de 4000 m) en traversant de nombreuses zones écologiques. Cette mosaïque environnementale est une des particularités du Pérou. Dans la vallée de Moche, on peut passer en moins de trois heures du bord de l’Océan Pacifique à plus de 4200 m au-dessus du niveau de la mer.

Les échantillons prélevés complètent donc le corpus référentiel mis en place et qui sert en quelque sorte à étalonner les valeurs obtenues sur les restes archéologiques. Ils sont pris en fonction de l’altitude, de la localisation géographique et géologique.

Vue du désert de Sechura © Nicolas Goepfert
Vue de la vallée de Moche © Nicolas Goepfert
Vue de la vallée de Cajabamba © Élise Dufour
Prélèvement d’un échantillon d’eau © Élise Dufour
Prélèvement d’un échantillon de plante © Élise Dufour

Prélèvements d’échantillons archéologiques d’os et de dents provenant de Sipán et de textiles de la Huaca de la Luna

Sipán est un site mochica de la vallée de Lambayeque célèbre pour avoir livré la tombe du « Seigneur de Sipán » qui est considérée comme la sépulture la plus importante d’Amérique. Elle fait partie d’un ensemble de 15 autres tombes de cette époque et fouillées entre 1987 et 2000 par l’équipe du Dr. Walter Alva. L’équipe de CAMELANDES a pu accéder aux collections archéologiques et prélever une centaine d’échantillons d’os et de dents qui seront prochainement analysé en France.

Peu après, nous avons poursuivi cet échantillonnage sur un autre site mochica, la Huaca de la Luna, située dans la vallée de Moche près de Trujillo. Nous avons pu prélever des échantillons de textiles provenant du corpus de la Plateforme Uhle (fouilles dirigées par Claude Chauchat et Belkys Gutiérrez entre 1999 et 2009) et de la Huaca de la Luna (projet dirigé par Santiago Uceda et Ricardo Morales). Ce matériel exceptionnel sera également analysé prochainement en France et apportera de nouvelles données sur l’origine géographique des laines utilisées dans la confection de textiles afin de pouvoir le comparer avec celle des animaux consommés ou déposés dans les dépotoirs à la même époque.

Plateforme Uhle sur le site de Huacas de Moche © Nicolas Goepfert
Analyse microscopique des fibres textiles (de gauche à droite)  sur le site Huacas de Moche : Christophe Moulherat, Élise Dufour © Nicolas Goepfert
Échantillon textile provenant de la Huaca de la Luna sur le site de Huacas de Moche © Nicolas Goepfert
Echantillon textile provenant de la Plateforme Uhle sur le site Huacas de Moche © Nicolas Goepfert

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *